L’accord sur le commerce d’électricité crée des avantages mutuels pour l’Ontario et le Québec

En échangeant de l’électricité pendant les périodes où une province a une forte demande et l’autre une offre abondante, l’accord sur le partage de l’électricité fournit de l’électricité propre, plus flexible et à moindre coût pour les populations.

OTTAWA, 30 août 2023 – Jason Dion, directeur principal de la recherche à l’Institut climatique du Canada, a fait la déclaration suivante en réponse au nouvel accord sur le commerce de l’électricité entre l’Ontario et le Québec :

“L’accord sur le commerce de l’électricité annoncé aujourd’hui par l’Ontario et le Québec est une initiative judicieuse qui aura des retombées positives dans les deux directions. 

“L’échange d’électricité pendant les périodes où une province a moins de besoins et l’autre plus, permet aux provinces d’exploiter les sources d’électricité propres existantes avant d’en construire de nouvelles. Cela signifie qu’une plus grande quantité d’électricité propre est disponible pendant les périodes de pointe, permettant aux abonnés et aux provinces d’économiser de l’argent sur les coûts d’électricité.

“Les provinces ont besoin de plus d’électricité propre, et rapidement, pour rester compétitives avec leurs partenaires commerciaux et attirer des investissements dans une économie mondiale qui évolue rapidement vers la carboneutralité. Il est plus facile de construire les systèmes électriques nécessaires pour répondre à la demande croissante lorsque les provinces relient leurs réseaux, car elles peuvent tirer parti de leurs forces respectives pour assurer un approvisionnement plus souple et plus fiable.

“Les réseaux électriques interconnectés sont plus résistants, et le fait d’accepter d’échanger de l’électricité rendra les systèmes électriques de l’Ontario et du Québec plus fiables en cas de conditions météorologiques extrêmes et d’autres perturbations, tout en les rendant mieux équipés pour répondre à la demande croissante des véhicules électriques et des thermopompes.

“Un accord sur le commerce de l’électricité est une étape positive dans le travail important que l’Ontario et le Québec réalisent pour construire les systèmes électriques plus grands, plus propres et plus intelligents dont les provinces ont besoin pour soutenir l’électrification à grande échelle, rester compétitives et réduire les émissions à l’origine des changements climatiques.

Nos recherches montrent que le passage à l’électricité propre permettra aux Canadiens d’économiser de l’argent à long terme. L’annonce d’aujourd’hui est un exemple de la façon dont la collaboration entre les provinces peut aider à construire les réseaux nécessaires pour alimenter l’avenir électrique du Canada et réduire les émissions, tout en gardant l’énergie abordable et fiable pour les gens.”

Contact

Julien Bourque

Analyste politique principal, Institut climatique du Canada

514-292-9005

jbourque@institutclimatique.ca

Related